Loading...

CSE 2020 : 6 bonnes pratiques à adopter

Pour les membres du Comité Social et Économique, le début d’année a démarré sur les chapeaux de roues ! Les élus CSE jonglent entre l’optimisation des budgets, les formations pour mener à bien leurs missions ou encore la compréhension des problèmes économiques de l’entreprise. Récemment élus pour la plupart, c’est l’occasion pour eux de prendre de nouvelles résolutions. Alors, pour faciliter votre mandat et commencer l’année comme il se doit, la plateforme HappyPal vous livre 6 bonnes pratiques pour votre CE en 2020.

1-    Formez-vous pour mener à bien vos missions CSE

Depuis le 1er janvier 2020, les comités d’entreprise, délégués du personnel et CHSCT (Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail) se sont réunis pour former une seule et unique entité représentative : le CSE (Comité Social et Économique).

Si dans la forme, la mise en place de cette instance perturbe les anciennes habitudes, elle est en revanche une chance pour les nouveaux membres titulaires. En effet, ils bénéficient d’un droit à la formation CSE qui leur permet d’acquérir les compétences et connaissances indispensables à l’exercice de leurs missions. L’employeur peut accorder un budget supplémentaire pour former les membres suppléants qui ne jouissent pas des mêmes droits que les titulaires.

La formation économique, dispensée par des organismes agréés (article L. 2315-17 du Code du travail), dure entre 2 à 5 jours. Le temps de formation est dissocié des heures de délégation, pris sur le temps de travail et rémunéré selon les conditions habituelles.

2-    Comprenez et optimisez les budgets CSE

À partir de 50 salariés, le Comité Social et Économique dispose de deux budgets versés par l’employeur :

-        le budget de fonctionnement : défini selon la masse salariale DSN (Déclarations Nominatives) et l’effectif de l’entreprise, cette subvention sert à couvrir l’ensemble des frais liés à la gestion du CSE ;

-        le budget d’œuvres sociales ou budget ASC (Activités Sociales et Culturelles) : cette enveloppe est fixée par un accord d’entreprise ou de branche. Elle finance tout ou partie des actions favorisant le bien-être des salariés. Cela concerne aussi bien le domaine du logement que des vacances ou des loisirs.

La gestion de ces budgets demande des connaissances, de l’organisation et implique la responsabilité du trésorier comme du secrétaire CSE. Il leur incombe de respecter les règles comptables, ainsi que les exigences de l’URSSAF.

Pour cela, s’entourer d’un expert-comptable spécialisé permet de répondre facilement à certaines questions complexes telles que :

-        peut-on transférer les excédents du budget de fonctionnement sur celui des œuvres sociales ?

-        que peut prendre en charge le CSE ?

-        comment doit-on rédiger le règlement intérieur du CSE ?

-        que faut-il déclarer ?

Pour en savoir plus sur le fonctionnement et l’optimisation des budgets CSE, consultez notre article « Budget CSE : comment ça marche ? ».  

3-    Faites votre comptabilité en temps réel

Qui dit budget, dit comptabilité ! Cette tâche tant redoutée est pourtant une nécessité pour justifier l’utilisation des fonds auprès des salariés et de l’entreprise. Afin d’assurer une totale transparence, vous devez enregistrer quotidiennement les opérations du CSE.

Grâce à cela, il sera plus simple pour les membres et les élus de :

-        se rendre compte de la situation financière du CSE ;

-        confronter les prévisions budgétaires et les réalisations ;

-        justifier les recettes et les dépenses ;

-        mener à terme les projets du Comité Social et Économique.

Heureusement, il existe des solutions simples et efficaces comme la plateforme digitale HappyPal. Elle vous permet de diminuer le temps consacré aux tâches administratives et génère automatiquement les écritures comptables : un gain de temps idéal pour vous consacrer à vos missions.

4-    Utilisez le budget OS pour offrir les meilleurs avantages salariés

L’une des grandes missions des élus du comité consiste à améliorer les conditions de travail et le cadre de vie des salariés. D’ailleurs, le budget ASC y contribue considérablement. Ainsi, la subvention sociale est souvent redistribuée aux bénéficiaires sous forme de tickets restaurants, de cartes de cinéma ou encore de dons de secours pour les salariés en difficulté.

L’URSSAF laisse également la possibilité aux CSE d’offrir des chèques-cadeaux exonérés de charges sociales à l’occasion de certains événements comme Noël, la rentrée scolaire ou la fête des mères.

Le budget d’Œuvres Sociales est un véritable vecteur d’attractivité de l’entreprise. Il attire les salariés en périodes de recrutement et limite le turn-over. Pour continuer cette démarche de bien-être au travail, il faut donner aux salariés l’accès aux meilleurs avantages : tarifs réduits pour les parcs d’attractions, les spectacles, les sorties. Aussi, vous pouvez organiser des activités ou des événements générateurs de cohésion !

HappyPal propose un catalogue au goût du jour et 100 % personnalisable que vous pouvez compléter en choisissant des marques ou prestations que vos salariés apprécient vraiment.

5-    Donnez la parole aux salariés

L’engagement des salariés est une thématique récurrente dans les réunions CSE. Les entreprises cherchent à les fidéliser et à lutter contre l’absentéisme afin d’améliorer leur rendement. Longtemps, on a pensé que les open spaces ou les programmes « wellness » (activités sportives ou culturelles) garantissaient de bonnes conditions de travail, il semblerait que seules la justesse des pratiques, l’impartialité et la bienveillance soient véritablement efficaces. Par conséquent, pour mener vos réflexions, pensez à impliquer les salariés à l’aide de sondages ou de votes. C’est vrai, qui mieux que les salariés eux-mêmes pour exprimer ce dont ils ont besoin ?

6-    Communiquez clairement sur vos initiatives

La communication est essentielle toute l’année ! En tant qu’élu CE, vous devez faire preuve de régularité et montrer votre investissement aux ayants-droit. Bien sûr, il est préférable de privilégier la qualité à la quantité, mais nécessaire d’être actif en dehors des moments clés afin de construire un lien solide avec les bénéficiaires.

Nous vous conseillons :

-        d’identifier les personnes élus affectées à la communication pour assurer l’homogénéité du message ;

-        d’établir un calendrier éditorial ;

-        de vous adresser aux salariés et à la direction ;

-        de communiquer entre vous ;

-        de vous ouvrir au numérique en passant par des CE externalisés et/ou des plateformes de communication.

Nouvelle génération de plateforme digitale, HappyPal est une solution Plug & Play développée par d’anciens élus CE et conçue dans une démarche de co-construction. Elle offre une expérience intuitive sur ordinateur et mobile qui facilite le quotidien des élus et le bien-être salarié à 360° !

icon Simplifiez la gestion de votre CSE avec HappyPal
Demander une démo

Rejoignez la 1ère communauté CSE

💬

Un espace d'échange

Une communauté en ligne unique

📝

Du contenu exclusif

Livres blancs, articles...

🎥

Des web conférences  

sur tous les sujets RH & QVT